Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 22:34

Bienvenue à l'ère de la Chromocratie, un système politique futuriste totalitaire et extrêmement hiérarchisé. Désormais, l'œil humain n'est plus capable de distinguer toutes les couleurs, et la société se divise en caste déterminées par le niveau de perception des couleurs. Au sommet de la pyramide se trouvent les Pourpres, dont l'arrogance est légendaire. À l'inverse, le bas de l'échelle est assigné aux Gris, des êtres frustes à peine plus civilisés, aux yeux de la société, que les immondes Racailles qui peuplent les franges des mondes connus.

Une société totalitaire, donc, et volontairement archaïque : la technologie a tellement régressé que les voitures font figure d'antiquités, l'aéronautique, la mécanique et la science ont disparu, et même les cuillères ne sont plus que des reliques et font l'objet d'un trafic généralisé.

Dans ce monde absurde, il ne fait pas bon se montrer trop curieux. Edward Rousseau, jeune Rouge à l'avenir prometteur, va le découvrir à ses dépens. À cause d'une blague potache, le voilà envoyé dans le petit village de Carmin-Est pour recevoir une leçon d'humilité. Intrigué par l'ensemble des lois, règlementations et traditions qui régulent la vie de chaque citoyen, il se fait rapidement remarquer par sa propension à poser des questions qui dérangent. Témoin involontaire de la mort suspecte d'un Gris déguisé en Pourpre, il va se retrouver impliqué bien malgré lui dans une sombre histoire de trafic de couleurs qui va lui attirer bien des ennuis...

 

Célèbre pour ses œuvres loufoques et décalées, Jasper Fforde se lance dans une saga dystopique de haute volée. Dès les premières lignes, cet ouvrage nous entraîne dans un monde où l'absurde règne en maître, où on légifère sur tout (et surtout sur n'importe quoi), où toutes les technologies modernes et l'Histoire de l'humanité ont sombré dans l'oubli.

 

Jasper Fforde réussit l'exploit de nous rendre étrangement familier cet univers pourtant complètement déjanté, et sans tomber non plus dans l'écueil de l'œuvre de science-fiction dont l'unique objectif est de critiquer plus ou moins subtilement les dérives de notre propre société. Et s'il y parvient, c'est grâce à sa galerie de personnages hauts en couleur (haha) : Edward, le Rouge un peu trop curieux, Jane, la Grise effrontée et bagarreuse, Courtland, le Jaune tyrannique prêt à tout pour devenir Prévôt-en-chef, Violet, la Pourpre capricieuse et obsédée par son rang... Même les personnages secondaires sont particulièrement soignés et apportent de l'épaisseur à l'intrigue.

 

Amusant, entraînant, rafraîchissant, ce livre enchaîne les rebondissements et les scènes rocambolesques sans jamais se prendre au sérieux, et malgré ses sept cents pages, il se laisse lire d'une seule traite. Son seul défaut peut-être est de présenter un monde tellement mystérieux qu'il suscite plus d'interrogations qu'il n'apporte de réponses. Peu à peu néanmoins, à mesure que l'intrigue progresse et que les enjeux s'amplifient, la tonalité du roman se fait plus sombre, annonçant un second opus peut-être moins flamboyant mais sans nul doute tout aussi palpitant.

 

Un excellent roman, donc, intelligent et extrêmement bien construit, intrigant, à l'écriture décalée et aux personnages particulièrement riches. Quel dommage que le deuxième tome ne soit annoncé que pour 2015 !  4.5 étoiles 

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche