Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 09:05

Ashdown est un sinistre manoir perché sur une falaise d'Angleterre : froid, sombre, isolé, il est loin d'être accueillant. Il y a des années, c'était une résidence universitaire où vivaient plusieurs étudiants : Sarah, jeune fille un peu étrange, qui semble avoir du mal à différencier ses rêves de la réalité, Gregory, son petit ami aux penchants sadiques, Terry, passionné de cinéma, Robert, prêt à tout pour conquérir le cœur de Sarah, et Veronica, philosophe intransigeante et prête à juger tout et tout le monde du haut de ses certitudes.

 

Aujourd'hui, bien des années plus tard, la demeure a été transformée en clinique privée, où l'inquiétant docteur Dudden mène dans le plus grand secret d'horribles expériences sur les troubles du sommeil. Mais même si Ashdown a été transformé de fond en comble, les fantômes du passé continuent à hanter les anciens pensionnaires.

 

Ces derniers se sont peu à peu perdus de vue depuis leur départ du manoir, mais aucun d'entre eux n'a complètement oublié les autres. Par une suite de hasards et de mystérieuses coïncidences, ils vont de nouveau se retrouver à Ashdown, se croiser, s'aimer... ou se manquer encore une fois. Et certains vont apprendre à leur dépens que l'on ne peut pas toujours réécrire le passé ou aller contre son destin..

 

 

Peu de romans parviennent à créer un univers qui s'étoffe au fil des pages et vous enveloppe progressivement jusqu'à ce que, une fois la lecture terminée, vous ayez l'impression de sortir d'un étrange rêve éveillé. La Maison du Sommeil, récompensé à sa sortie par le prix Médicis étranger, fait sans aucun doute partie de cette catégorie de livres rares.

 

Construit sur une alternance de chapitres entre passé et présent, cet ouvrage nous entraîne non dans la vie d'un héros, mais de plusieurs personnages aux caractères admirablement travaillés, élaborés avec beaucoup de subtilité, et tous affectés d'une certaine forme de folie : le docteur Dudden est l'archétype du savant fou sans aucune éthique, Sarah, atteinte de narcolepsie, vit des rêves éveillés, Robert envisage les recours les plus extrêmes pour plaire à l'élue de son cœur, Terry est entièrement obsédé par un obscur film italien dont toutes les copies ont mystérieusement disparu...

 

En véritable maître de l'intrigue et de la trame temporelle de son roman, Jonathan Coe sème l'air de rien quelques détails, quelques jalons, qui reçoivent une lumière nouvelle lorsqu'ils réapparaissent d'un chapitre à l'autre, alors que bien des années se sont écoulées... Sans jamais nous perdre entre passé et présent, l'auteur joue sur le temps, joue sur l'intrigue et joue sur les mots et les maux de ses personnages : à ce titre, le "rêve" éveillé de Sarah, persuadée que Robert vient de perdre sa sœur jumelle et va l'enterrer dans le jardin, rêve qui conditionne bien des rebondissements ultérieurs, est absolument savoureux.

Le style de l'auteur est tout aussi admirable que sa maîtrise de la narration, et fait montre d'une justesse impressionnante et d'un savant dosage de sérieux et d'humour typiquement britannique. De conversations absurdes en considérations plus importantes sur les troubles du sommeil et de l'identité, Jonathan Coe nous entraîne dans une intrigue parfaitement ciselée, malgré quelques longueurs apparentes.

 

Un seul regret, peut-être, concernant le dénouement, un peu abrupt et ouvert, malgré les trois annexes en forme d'épilogue. Certes, tous les personnages ont évolué depuis le début du roman, mais il est impossible de prévoir ce qu'il adviendra de certains héros, ce qui est tout de même un peu frustrant.

 

Atypique, passionnant, brillant, à la fois drôle et profondément mélancolique, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire La Maison du Sommeil, un roman particulièrement réussi, qui donne envie de découvrir toute l'œuvre de Jonathan Coe, sans conteste l'un des écrivains les plus remarquables de notre époque.  4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche