Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 21:20

La Terre, dans un futur indéterminé. Contaminée par des produits extrêmement toxiques, l'atmosphère est devenue irrespirable. Pour survivre, les hommes n'ont eu d'autre choix que de se réfugier dans un immense silo, où la vie communautaire est régie de façon très stricte : répartition des individus en différentes castes selon leurs aptitudes au travail, règlementation des naissances, limitation des échanges entre les habitants...

 

Depuis plusieurs générations, les voilà donc entassés sous terre, si bien que la population actuelle n'a jamais vu le monde extérieur que par le biais des capteurs installés dehors et qui retransmettent en continu les images d'un monde en ruine, où toute forme de vie sauvage a disparu sous les pluies acides et les poussières corrosives.

 

Pourtant, certains continuent à espérer un retour à la liberté, et en viennent à se demander si ces images de désolation ne cachent pas une autre réalité, bien moins effrayante... Pour éviter que ces idées insurrectionnelles ne gangrènent les esprits, les dissidents voient leur souhait exaucé : ils sont condamnés à sortir définitivement du silo. Mais qui manipule vraiment qui, dans ce monde où l'équilibre de la communauté et la survie de tous ne tiennent qu'à un fil ?

 

 

Premier tome d'une trilogie déjà culte, Silo est sans conteste LE roman de science-fiction des cinq dernières années. Mêlant habilement suspense, thriller, manipulation, confusion entre rêve et réalité, luttes de pouvoir et enjeux politiques, il surprend par la profondeur de sa réflexion et la perfection de son architecture.

 

Les personnages sont parfaitement campés, souvent attachants, et surtout sans aucun manichéisme : pas de "vrais gentils" ni de "grands méchants", tous ont des motivations plus ou moins honorables d'agir, et quand la révolte éclate, les insurgés, avec leurs bombes et leurs gaz meurtriers, ne valent pas nécessairement mieux que leurs adversaires, qui les criblent de balles et entendent maintenir coûte que coûte le fragile équilibre du silo pour éviter une catastrophe.

Si les héros suscitent bien sûr l'intérêt, en particulier le shérif Holston et la fougueuse Juliette, les personnages secondaires ne sont pas laissés de côté, loin s'en faut : de Lukas, l'informaticien amateur d'astronomie, à Knox, le mécanicien bourru au grand cœur, en passant par Solo, un étonnant quinquagénaire à l'esprit d'adolescent, tous apportent leur contribution à l'histoire, et ne se cantonnent pas à un banal rôle de faire-valoir.

 

Avec son intrigue haletante, maîtrisée d'un bout à l'autre du roman, et émaillée de nombreux rebondissements savamment amenés et souvent imprévisibles, Silo constitue un redoutable page-turner, et ses 625 pages se dévorent en un éclair, d'autant que l'écriture, fluide et directe, servie par une traduction particulièrement élégante (ce qui est assez rare pour être souligné !), contribue à faire de la lecture de ce premier opus un vrai moment de plaisir. Et même si ce volume peut se suffire à lui-même, il n'en donne pas moins envie de se plonger dès que possible dans la suite de la trilogie. Le plus dur sera encore d'attendre la sortie du deuxième tome en poche !

 

En bref, une dystopie palpitante et intelligente, à mi-chemin entre Hunger Games et Le Meilleur des Mondes, bien menée, portée par une écriture efficace et des personnages forts. Avec ce premier opus, Hugh Howey s'impose comme l'un des auteurs SF avec lesquels il va falloir désormais compter. 4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche