Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 13:51

 

Aurora est une petite ville, perdue au nord du Minnesota, où cohabitent tant bien que mal Indiens et Blancs. Cork O’Connor, indien par sa mère et irlandais par son père, en était le shérif, avant qu’un conflit à l’issue dramatique ne l’oblige à quitter son poste et à être remplacé par un incompétent. Depuis, séparé de sa femme Jo, avocate de renom célèbre pour ses actions en faveur des droits des Indiens, Cork a bien du mal à remonter la pente, malgré l’aide de Molly, une serveuse à la réputation sulfureuse dont il s’est entiché. Un après-midi d’hiver, alors qu’une terrible tempête de neige déferle sur la ville, le juge Parrant est retrouvé mort à son domicile. Au même moment, le jeune Paul LeBeau, livreur de journaux d’origine indienne, disparaît lors de sa tournée de distribution. Même si l’enquête officielle conclut au suicide du juge, Cork reste convaincu que ces deux événements sont liés. Les choses se compliquent encore lorsque Harlan Lytton, un marginal, est retrouvé égorgé dans sa cabane, alors qu’il s’apprêtait à faire des révélations à Cork. Ce dernier découvre sur le cadavre des photos plutôt explicites de Jo et de Sandy Parrant, fils du juge et séduisant politicien. Cork se lance alors sur la piste d’un tueur sans scrupules, celui que ses amis indiens nomment le Windigo, l’ogre au cœur de glace qui appelle ses victimes par leur nom avant de les tuer. Il avait quatorze ans lorsqu'il a entendu parler pour la première fois de cette légende mais, jusqu'à ce jour, le Windigo n'avait jamais prononcé le nom de Cork à travers le blizzard...

 

En ces temps de canicule, rien n'est plus agréable à lire qu'un bon polar rafraîchissant, qui sait vous faire frissonner autant par la description soignée des tempêtes de neige que par les multiples rebondissements qui s'enchaînent à un rythme soutenu, mais sans invraisemblance majeure. aurora.jpgA défaut d'être une destination rêvée pour passer ses vacances, Aurora apparaît comme une ville mystérieuse et angoissante, où chaque habitant, qu'il soit Indien ou Blanc, semble avoir quelque chose à cacher. Du début à la fin, l'intrigue est passionnante, le style plaisant et les personnages attachants, notamment Cork, cet ancien shérif déterminé, malgré son absence de légitimité, à résoudre son enquête, mais en même temps accaparé par ses problèmes de divorce et révélant au fil des pages plusieurs fêlures personnelles ; mais les personnages secondaires ne sont pas pour autant délaissés, et présentent même des caractères étudiés et finement dévoilés. De plus, la culture indienne, particulièrement présente dans le roman, est admirablement exploitée, et nous rappelle que même aux Etats-Unis, pourtant terre de melting pot par excellence, la cohabitation des différentes populations n'a rien d'évident, loin s'en faut. Avec ce roman, W. Kent Krueger réussit à nous plonger avec talent dans un décor qui rappelle le Fargo des frères Cohen, sans jamais laisser retomber la tension narrative, même dans les moments en apparence plus calmes, comme si Cork était toujours sur le fil du rasoir. L'ensemble est convaincant, brillant, original sans en faire trop. Et une fois ce roman terminé, il ne vous restera plus qu'à espérer ne jamais entendre le Windigo prononcer votre nom...       4 étoiles


Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche