Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 21:31

Notre mémoire fait partie intégrante de notre personnalité : nos souvenirs nous définissent en tant qu'individu particulier. Mais Christine, elle, souffre d'un double trouble de la mémoire : à la suite d'un accident, elle est devenue amnésique, oubliant d'un seul coup plusieurs années de sa vie ; d'autre part, elle semble incapable de former de nouveaux souvenirs d'un jour sur l'autre. Si bien que, depuis vingt-cinq ans, elle se réveille chaque matin en croyant être une jeune célibataire, mais découvre avec étonnement qu'elle est mariée, depuis une éternité, avec un certain Ben, qui doit chaque jour le lui rappeler patiemment, tout en sachant que, dès qu'elle s'endormira, elle oubliera tout à nouveau. Condamnée à vivre dans le présent, Christine a néanmoins un dernier espoir : un médecin, le docteur Nash, lui a donné un journal, dans lequel elle écrit jour après jour ce qui lui arrive, et qu'elle relit chaque matin, lorsque son médecin l'appelle pour lui expliquer la situation. Mais pourquoi a-t-elle écrit, en première page de ce journal, de ne pas faire confiance à Ben, lui qui semble si dévoué à son épouse amnésique ? Et pourquoi ces bribes de souvenirs, qui lui reviennent par moments, présentent-elles de curieuses incohérences avec ce que lui dit son entourage ? Il semblerait bien, et Christine va l'apprendre à ses dépens, que la vérité soit parfois plus dure à supporter qu'une amnésie perpétuelle...

 

La perte de mémoire est sans doute l'une des plus grandes frayeurs de l'être humain, et S. J. Watson l'a bien compris. A partir de cette simple idée d'une amnésique qui se met à tenir un journal dans l'espoir de recouvrer la mémoire, ou du moins d'en apprendre un peu plus sur elle-même et sur son passé, l'auteur parvient à nous embarquer dans un thriller watson.jpghaletant, malgré, il est vrai, quelques redon-dances inévitables, puisque l'héroïne doit chaque matin redécouvrir son journal et le relire pour avancer. Watson excelle notamment dans l'art de jouer avec les sentiments du lecteur, qui considère Ben, au gré des chapitres, tantôt comme un époux attentionné endurant stoïquement la maladie de sa femme ou comme un pervers choisissant de mentir à son épouse de façon parfaitement délibérée, sans parvenir à cerner tout à fait ce personnage qui reste énigmatique jusqu'au dénouement. La fin du roman, justement, construite en apothéose, parvient à mener le suspense à son apogée, en enchaînant révélations bouleversantes et scènes d'action palpitantes. Même le style est bien travaillé, heurté dans les moments intenses, plus fluide lorsque la tension décroît, et Watson parvient à se garder de l'écueil de la monotonie, malgré la focalisation adoptée, qui se concentre exclusivement sur l'héroïne. En définitive, un excellent thriller, parfaitement maîtrisé du début à la fin, et qui a même impressionné Dennis Lehane en personne, pourtant reconnu comme le maître du "page-turner".   4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Itzamna 29/05/2013 18:47

J'aime beaucoup ta critique, et j'ai aussi beaucoup aimé ce livre.

Elizabeth Bennet 30/05/2013 12:44



Merci :) Pour moi, c'est l'un des meilleurs thrillers de ces dernières années, j'espère que l'auteur continuera sur sa lancée.



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche