Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 10:29

Rappelez-vous vos années collège, vous qui êtes né dans les années 80 : à la récré, vous échangiez des cartes Pokémon avec vos copains, demandiez à Machin de faire passer un mot à Bidule pour dire à Trucmuche que vous étiez fou amoureux d'elle, vous écoutiez [Les Minikeums] les premiers tubes de Britney, Shakira ou JLo, vous attendiez avec impatience la boum prévue chez Matthieu (oui, les collèges étaient infestés de Matthieu à cette période) pour manger des bonbons Haribo et boire de la Desperados, vous aviez commandé un misérable lecteur MP3 128 ko pour Noël... Eh bien, figurez-vous que les temps ont bien changé, comme l'a constaté Princesse Soso avec ses 156 élèves, qu'elle vous propose de suivre un an durant. Maintenant, les élèves portent des noms dignes des meilleures séries américaines (Jennifer, Brandon, Bryan, Jason, écrits avec des ortographes plus fantaisistes les unes que les autres), ils vont faire la "teuf" chez Kevvin (oui, avec deux "v") pour boire de la Vodka-Redbull, échanger leurs meilleures adresses de sites porno et demander à Machin de faire passer un mot à Bidule pour dire à Trucmuche que, franchement, vu qu'ils sortent ensemble depuis 12 minutes, elle peut bien accepter de coucher avec lui... Eh oui, les Bisounours se sont transformés en monstres redoutables armés de compas, qu'ils aiment bien planter dans le bras du voisin lorsque le cours devient lassant et à qui il ne faut jamais tourner le dos sous peine de catastrophe épouvantable. Coincée entre des profs dépassés ou désespérés, une inspection jargonnante qui refuse de regarder les problèmes en face et un ministère qui préfère coller "des pansements sur une jambe de bois" à coup d'effets d'annonce destinés à stigmatiser un peu plus les enseignants, ces feignasses qui bossent 18h par semaine pour un salaire mirobolant et ont trois mois de vacances par an, Princesse Soso est aux premières loges pour étudier la faune qui se déploie dans les couloirs du collège, cet environnement hostile où il va falloir tant bien que mal apprivoiser les élèves... et leurs parents !

 

Si vous connaissez déjà son blog, vous avez sûrement déjà commandé le livre de Princesse Soso, vous l'avez dévoré en deux heures, et vous l'avez peut-être même fait dédicacer. Sinon, petite mise au point : Princesse Soso est une jeune prof d'anglais dynamique et enthousiaste enseignant dans un collège de [campagne] Province, qui adore lire [Biba] Shakespeare, et faire du shopping [chez Sephora] à la Camif. Depuis six ans qu'elle enseigne, elle a vu défiler des centaines d'élèves, dont certains étaient des choupi-trop-mignons qui s'intéressaient au cours, et d'autres étaient des psycopathesprincesse_soso.jpg en puissance qui avaient décrété que, de toute façon, l'école ne servait à rien. Dans ce livre, qui résume la partie "professionnelle" de son blog, Princesse Soso nous raconte, à coup de saynètes et d'instants choisis, les meilleurs moments de l'année scolaire, avec ses passages obligés, bulletins, réunions parents-profs, mots dans le carnet de correspondance et voyage scolaire. On découvre avec elle que les collégiens jurent comme des charretiers, ne savent pas écrire correctement (et pour certains, lire l'heure relève même du challenge !), adorent poser des questions existentielles ("Madaaaaaame, on la colle où la feuille ?"), et ne savent pas qui est Barack Obama. Princesse Soso a fait le choix de l'humour plutôt que celui de la résignation et du [meurtre de masse] désespoir, et on la sent toujours volontaire, alors même qu'elle a perdu toute illusion sur les élèves comme sur l'Education Nationale. Si au premier abord elle peut sembler aigrie voire passéiste, il n'en est rien : son livre regorge d'idées pour améliorer un tantinet le système, et on sent qu'elle aime vraiment son métier, malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée chaque jour, entre des élèves qui ne savent plus se tenir et des parents qui, eux-mêmes traumatisés par le collège qu'ils ont quitté à quinze ans, ont décidé de ne mettre aucune limite à leurs enfants. Autant dire qu'il faut à Princesse Soso pas mal de retenue et de self-control pour ne pas [les achever à coups de battes clouées d'orties] présenter illico sa démission et rejoindre son idole Super Nanny dans un monde meilleur. Un livre qu'on devrait conseiller à tous les futurs profs, servi par un humour corrosif, un style sympathique (malgré quelques expressions un peu agaçantes au début, comme les "aka" et autres "über-choupi") et des personnages hauts en couleurs.   3,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Mark Darcy 27/08/2011 12:13


Très chère, je m'offusque.
Je suis certain que les élèves intéressés par les mathématiques et désireux d'apprendre et de réfléchir m'adoreraient.
Les autres, je les laisserais s'entretuer...


Mark Darcy 26/08/2011 23:19


Très chère.
Sur vos conseils j'ai lu [tout le blog] le livre de princesse Soso. Ce que c'est addictif!
Sinon, je crois que pour l'enseignement en collège je repasserai...


Elizabeth Bennet 27/08/2011 10:18



Ouh là, en effet, mon cher, surtout pas d'enseignement en collège, nous aurions droit dans quelques mois à un nouveau fait divers sordide sur un professeur qui aurait violenté ses élèves
récalcitrants à l'apprentissage des mathématiques.


Princessement vôtre,


EB



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche