Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 14:13

L'histoire débute à Boston, dans le vieux quartier de Scollay Square, menacé de destruction imminente par une équipe d'urbanistes en furie obsédés par le profit et la rentabilité. C'est là qu'on découvre Firmin, un rat pas tout à fait comme les autres : né d'une mère obèse et alcoolique, au milieu d'une fratrie de rustauds qui l'empêchent de participer à la tétée quotidienne, il est obligé, pour survivre, de dévorer les pages du livre qui leur sert de litière. Ironie du sort, c'est aussi comme cela qu'il apprend à lire, et à préférer la compagnie des livres à celle de ses congénères. Ses seules distractions se résument vite à lire tout son saoul, et à passer des soirées entières dans le petit cinéma du quartier, qui présente en outre l'avantage de diffuser des films érotiques à partir de minuit, pour la plus grande joie du rongeur, un peu lubrique sur les bords. Peu à peu, la famille se disperse, et Firmin se retrouve seul dans la librairie où il a vu le jour. Enfin, pas tout à fait seul : il y a aussi Norman, le libraire sympathique dont Firmin aimerait bien se faire un ami, avec qui il aurait des discussions interminables sur Joyce, Balzac ou Faulkner... Oui mais voilà, le jour où Norman aperçoit par hasard le reflet de Firmin, penché au-dessus de lui, dans sa tasse de café, il ne réagit pas tout à fait comme le rongeur l'aurait espéré : le voilà qui sème de la mort-aux-rats dans toute sa boutique. Firmin, désespéré, trahi, humilié, quitte donc son refuge pour atterrir, après quelques péripéties, dans l'appartement d'un vieil écrivain de science-fiction marginal, qui sera peut-être le seul à pouvoir le sauver de son désespoir existentiel...

Voilà un roman bien prometteur, qui évoque immédiatement Ratatouille, ce film adorable où un gentil rat devenait un véritable cuisinier. Mais la comparaison s'arrête vite là : Firmin est tout, sauf attachant et mignon ; laid, bavard, prétentieux, imbu de son érudition, il méprise ses congénères autant que les hommes semblent le mépriser. Avec un conte anthropomorphique exaltant la solidarité et la tolérance, sur fond d'hommage aux valeurs de la littérature, Sam Savage signe ici son premier roman (à 65 ans passés, cofirminmme quoi on peut vraiment découvrir sa vocation sur le tard) mais ne parvient pas à tenir la distance. Certaines réflexions, notamment sur l'exclusion, la peur de l'étranger, l'amitié (sans parler de cette magnifique ouverture sur les incipit de roman, avec un bel effet de mise en abyme qui n'est malheureusement pas réitéré dans la suite du roman) sont habilement menées, sans dogmatisme ni manichéisme de mauvais aloi, mais l'humour, même noir, qui aurait pu faire de ce roman un bon livre, fait cruellement défaut, les réflexions amères du rat sur l'humanité ou la littérature deviennent de plus en plus agaçantes et péremptoires, et malgré quelques jolies formules ou trouvailles lexicales, l'ensemble reste plat, voire carrément lourd, et le petit rongeur intello et pervers (en dépit de son titre, ce livre n'est absolument pas à conseiller aux enfants, ne serait-ce que pour les passages où Firmin évoque son désir incestueux pour sa soeur à la croupe visiblement bien rebondie) ne parvient pas à susciter l'enthousiasme du lecteur, ni même sa sympathie. La littérature passe en outre trop souvent au second plan, cédant la place aux aventures somme toute assez peu palpitantes de Firmin face aux hommes, ou encore à la vague de destruction du quartier, qui se désagrège peu à peu au fil des pages, de même que l'intérêt du lecteur va décroissant de chapitre en chapitre. Le petit grignoteur de livres aurait mieux fait de ne jamais écrire son autobiographie, la littérature ne s'en serait finalement que mieux portée.   2,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche