Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 16:30

Dans un futur imaginaire, sur les ruines des États-Unis, un gouvernement despotique et autoritaire contrôle le peuple par la terreur grâce à un jeu télévisé aussi fascinant que répugnant : les Hunger Games. Des années plus tôt, certains districts ont essayé de se révolter contre la capitale, en vain. En signe d'expiation, tous les ans, chaque district doit envoyer deux tributs, un garçon et une fille âgés de douze à dix-huit ans, combattre à mort dans une arène. Ce jeu macabre où tous les coups sont permis est diffusé en direct sur tous les écrans du pays, et tous les habitants sont obligés de le regarder.

Katniss Everdeen, seize ans, vit dans le district douze, l'un des plus pauvres, celui des mineurs de charbon. Son père est mort, sa mère a perdu pied, et c'est elle qui doit faire vivre la petite famille en chassant dans la forêt voisine, en toute illégalité. Prendre des risques, elle connaît. Aussi, quand sa petite sœur est tirée au sort pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas un instant et se porte volontaire pour la remplacer. Mais dans l'arène, son courage et sa détermination risquent de lui être de bien peu d'utilité, face aux tributs des premiers districts, sur-entraînés et élevés comme de véritables machines à tuer...

 

Hunger Games, comme Twilight, comme Harry Potter, tout le monde connaît. Du moins, tout le monde en a entendu parler. Phénomène littéraire exceptionnel, dont le premier volet a été brillamment adapté au cinéma, cette trilogie destinée hunger_games.jpgau public "young adult" a séduit les grands comme les petits. Pourtant, au départ, on croit se retrouver face à une réécriture de Battle Royale, ambiance dystopie et critique du voyeurisme et de la télé-réalité. Mais Hunger Games est bien plus que cela.

Car ce livre, dès les premières lignes, vous plonge dans son univers, vous happe, vous prend aux tripes, et ne vous relâche que 400 pages plus tard, encore sous le choc. C'est peu dire que de le qualifier de "redoutable page-turner". Les citations de Stephenie Meyer et Stephen King apposées en 4e de couverture en témoignent : rarement un livre a réussi à faire preuve d'une telle intensité et à captiver autant son lecteur.

Autre point fort de ce roman : ses personnages, fouillés et bien campés, ambivalents et intrigants. Pas de manichéisme pur et dur, sauf peut-être pour quelques-uns des tributs, rapidement esquissés : les héros sont incroyablement attachants, intelligents, mûrs et réfléchis. Le choix d'avoir raconté l'histoire du point de vue de Katniss contribue à brouiller certains épisodes, qui ne prennent tout leur sens que quelques chapitres plus loin, avec un sens du suspense savamment maîtrisé.

Si le style est sobre et se contente d'aller à l'essentiel, l'intrigue est suffisamment passionnante pour retenir sans peine le lecteur, et lui faire passer une nuit blanche en compagnie de Katniss, Peeta et les autres. Loin d'être un simple roman pour la jeunesse ou une histoire d'amour mièvre et déjà lue cent fois, Hunger Games est une aventure, un monde incroyable, écrit avec finesse et intelligence, et portant en son sein une réflexion assez riche sur les dérives de toute société, loin des analyses sans nuance auxquelles on aurait pu s'attendre. De quoi donner envie de se plonger dans la suite, sans hésiter. 4,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

maxou 18/02/2013 22:25

Intéressant, surtout ayant vu le film, qui bien que montrant une première moitié originale et critique sur la société actuelle typée "TV réalité", se réduisait vite en un sous Battle Royal avec
comme personnage une Jennifer Lawrence inexpressive amoureuse d'un boulanger avec un nom de pain grec.
Mais la façon dont vous parlez du livre donne l'envie de s'y intéresser plus pour y trouver la profondeur et la maturité ici décrites, sans doute sous-exploitées dans le film.
Sa tombe bien, par curiosité j'avais envie de me mettre au livre.

Elizabeth Bennet 19/02/2013 09:49



Cher Maxou,


Précisément, l'histoire d'amour un peu improbable entre les deux héros est mieux présentée dans le livre, narré de point de vue de Katniss : on perçoit bien mieux ses hésitations et l'aspect
"mise en scène" et stratégique de leur amour naissant.


Néanmoins, j'avais beaucoup aimé le film, malgré ses défauts, et j'ai pu voir qu'il était extrêmement fidèle au roman, sauf peut-être dans les cinq dernières minutes.


Mais je ne peux que vous encourager à vous plonger dans la trilogie !


HungerGamesment vôtre



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche