Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 23:06

New York, extérieur nuit. Dans les rues de la ville, sous les yeux ébahis des passants, une jeune femme court à perdre haleine, avant de s'effondrer dans un parc. Nue, terrifiée, et surtout horriblement mutilée : on l'a entièrement scalpée. En état de choc et traumatisée par ce qu'on lui a fait subir, elle est complètement incapable de parler et semble tout droit revenir d'un séjour en enfer.

Annabel O'Donel, du NYPD, se charge de l'enquête, et ne tarde pas à retrouver l'endroit d'où la jeune femme s'est échappée. Elle y découvre avec horreur deux cadavres, eux aussi scalpés, ainsi que les photos de soixante-sept personnes, toutes portées disparues depuis des mois, voire des années. Un enlèvement massif ? Le tableau de chasse d'un serial killer particulièrement doué ? Impossible. Et pourtant... 

Aidée par Joshua Brolin, ancien profiler au FBI devenu détective privé, Annabel se lance sur la piste du monstre qui hante les rues de Brooklyn. Un monstre particulièrement terrifiant et sans scrupules, et qui pourrait bien avoir plusieurs têtes...

 

Avec ce deuxième volet de la Trilogie du Mal, Maxime Chattam continue son exploration des déviances les plus sombres de l'âme humaine, en nous plongeant littéralement au cœur des ténèbres. Pas le temps de faire dans la subtilité, le ton est donné dès les premières pages : du gore, du glauque et du morbide. Pourquoi pas, après tout, si c'est bien fait ?

Comme pour compenser un peu la noirceur de son intrigue, l'auteur choisit cette fois de s'attacher aux pas d'une jeune intenebris.jpgpolicière de talent, Annabel, tout aussi tête brûlée que le sympathique et ténébreux Joshua Brolin, détective torturé découvert dans le premier volume de la trilogie. À eux deux, ils mènent une enquête à la limite de la légalité (et de la vraisemblance, par exemple en poursuivant leurs investigations alors même que le FBI est censé avoir repris l'affaire...) et aux multiples rebondissements, savamment ménagés par un recours (un peu trop) régulier aux cliffhangers en fin de chapitre, qui font toujours leur petit effet sur le lecteur.

Malgré une documentation solide et un très bon sens du suspense, cet opus séduit nettement moins que le précédent tome : l'écriture semble moins aboutie, les personnages moins travaillés, l'intrigue peine à se mettre en place et l'ensemble souffre de nombreuses longueurs, notamment vers la fin, lorsque le coupable expose par le menu (haha) ses motivations à une héroïne médusée, qui se farcit (haha, décidément) un interminable et invraisemblable monologue ambiance café-du-commerce sur le consumérisme et la stupidité d'une société à la dérive. Le tout couronné d'un dénouement en forme de deus ex machina, assez peu habile de la part de Chattam, qui semble cette fois avoir eu un peu de mal à conclure intelligemment son histoire.

Alors certes, In Tenebris constitue un page-turner honnête, qui ravira les fans du genre et qui joue cartes sur table en revendiquant assez ouvertement ses influences cinématographiques (Seven et Le Silence des Agneaux notamment), mais qui déçoit au regard des deux autres volumes de la trilogie, plus haletants et plus aboutis. Chattam nous avait habitués à bien mieux, et manque d'originalité et de finesse dans ce roman finalement un peu brouillon2,5 étoiles

 

Découvrez aussi L'âme du Mal

et Maléfices, de Maxime Chattam

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

derma microneedle roller 25/08/2014 14:54

This is the second part of the “Trilogy of Evil”. This is the story of the New York night. This is a thriller story from the de Maxime Chattam. I hope this album has the capability of attracting more volume of people than the previous one as the author mentioned here.

Riz-Deux-ZzZ 30/06/2013 14:44

Je n'ai lu que cette trilogie de cet auteur mais en effet, j'espère que mon commentaire sur sa "descente" n'est vrai que sur cette saga ! =)

Riz-Deux-ZzZ 26/06/2013 22:08

Pour moi, le premier tome est le meilleur et ensuite, Chattam perd un peu de son talent tome après tome... Mais ses romans se lisent quand même très bien et font leurs effets !

Elizabeth Bennet 29/06/2013 17:00



Ma vision est peut-être un peu faussée parce que j'ai commencé par Maléfices, du coup c'est celui qui m'a laissé la plus forte impression. L'âme du mal était assez bon aussi, dans mon souvenir,
et j'espérais beaucoup de In Tenebris... A tort apparemment.


Mais si Chattam est un peu moins bon tome après tome, je ne suis pas sûre d'avoir envie de lire ses oeurvres les plus récentes ! :)



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche