Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 18:12

Josef Schovanec, autiste dit « de haut niveau », atteint du syndrome d’Asperger, est diplômé de Sciences Po et docteur en philosophie. Pourtant, rien ne le prédestinait à un tel parcours : son enfance a été un véritable calvaire, en raison d’une « différence » à l’époque inexplicable (il n’a en effet été diagnostiqué que très tard, à l’âge adulte, et a longtemps été considéré comme schizophrène), avec humiliations et passages à tabac récurrents de la part des autres enfants ; mais ce qui est plus étonnant, c'est que sa situation n'a guère évolué après son admission à Sciences Po : il ne se sentait pas à sa place dans cette école où l'on continuait à le regarder comme un attardé mental. Les médecins ne l'ont pas beaucoup mieux traité : ses nombreuses consultations « psy », entre psychothérapie aux effets contestables, traitement psychiatrique lourd et abus de neuroleptiques l’ont davantage handicapé que l’autisme lui-même. Aujourd'hui, Josef travaille auprès de l'adjoint au Maire de Paris, grâce à un emploi créé spécialement pour lui : n'ayant pas assimilé tous les codes sociaux implicites, il n'a jamais réussi un entretien d'embauche. C'est d'ailleurs la difficile intégration des autistes dans la société (en raison, notamment, d'un manque d'information du grand public) qu'il dénonce, alors même que l'autisme avait été décrété « Cause nationale » pour 2012, avant d'être sacrifié sur l'autel de l'électoralisme...

 

En dépit de la bande ultra commerciale apposée par l'éditeur sur la couverture, voici un ouvrage trèsJeSuisAlEst.jpg intéressant et instructif sur l'autisme, encore trop mal connu en France. Depuis le succès de la série The Big Bang Theory, dont le héros, Sheldon, souffrirait d'autisme de haut niveau, le syndrome d'Asperger est devenu presque "tendance". Pourtant, à l'origine, c'est une véritable souffrance pour ceux qui en sont atteints, et le livre de Josef Schovanec a le mérite de rétablir la vérité de ce point de vue. Contrairement à l'excellent ouvrage de Daniel Tammet, Je suis né un jour bleu, qui a contribué à faire connaître au public le syndrome d'Asperger, ce livre ne s'intéresse pas vraiment aux performances des autistes de haut niveau : certes, Josef Schovanec a un parcours universitaire brillant et parle plusieurs langues, mais l'objet de l'ouvrage est ailleurs, et ce n'est pas uniquement sa modestie qui l'empêche de s'étendre sur le sujet. En effet, l'auteur se concentre davantage sur les aspects sociaux de l'autisme, sur les difficultés qu'ont les personnes autistes à s'intégrer dans un groupe ou à être diagnostiqués en tant que telles, mais il évoque surtout le manque de prise en charge de l'autisme dans notre société : si les médias mettent souvent en lumière la souffrance et la solitude des enfants, ils préfèrent évoquer, chez les adultes, les extraordinaires potentialités intellectuelles des autistes de haut niveau, et non leur difficulté à trouver un emploi ou à suivre des études... Josef Schovanec offre donc un éclairage nouveau et passionnant sur une maladie encore trop mystérieuse pour le grand public. De plus, l'ouvrage est fort bien écrit, mêlant, souvent avec humour, anecdotes personnelles et réflexions plus théoriques (parfois plus ardues à lire, cependant). Et même si la conclusion sur la prise en charge de l'autisme est loin d'être optimiste, ce livre a le mérite de sortir des sentiers battus pour proposer une vision moins médiatique de la maladie, mais beaucoup plus pragmatique, sociale et politique.   3,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche