Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 15:05

Simon Simonini, né dans le Piémont, d'une mère française, au milieu du XIXe siècle, n'aime personne. Il trouve les Auvergnats cupides, les Italiens menteurs, les Espagnols vaniteux, les Gitans insolents, les Français paresseux. Mais par dessus tout, il déteste les Juifs, les jésuites, les templiers et les francs-maçons, qu'il soupçonne en permanence de fomenter divers complots. Cette haine profonde lui vient de son grand-père, un officier ayant trahi l'armée savoyarde pour se ranger aux côtés des Bourbons, quelques décennies avant les débuts de l'unification de l'Italie sous l'égide de Garibaldi et de Victor-Emmanuel II. Simonini, après une carrière prometteuse aux côtés des Garibaldiens et une participation à diverses missions d'espionnage et de contre-espionnage, s'installe à Paris comme notaire, même si l'essentiel de son activité consiste à établir de faux actes et à revendre à des satanistes des hosties consacrées. Un jour, dans son appartement de la rue Maubert, il tombe sur les notes d'un certain abbé Dalla Piccola, qui semble également avoir oublié sa soutane chez lui. Simonini est plus que perplexe, d'autant qu'il lui est complètement impossible de se rappeler ce qu'il a fait durant les deux jours précédents. S'agirait-il d'un cas complexe de dédoublement de la personnalité ? Ou bien cet étrange abbé aurait-il un secret pour s'introduire chez Simonini et y laisser divers écrits, faisant précisément état de rencontres avec de célèbres folliculaires antisémites. De la naissance de l'Affaire Dreyfus à la parution des Protocoles des Sages de Sion, Eco nous entraîne, avec son héros, dans un tourbillon de complots, machinations et autres conjurations, auxquelles Simonini lui-même n'est parfois pas étranger...

 

Autant Eco nous avait éblouis avec son chef-d'oeuvre Le Nom de la Rose, autant il nous déçoit avec cet ouvrage brouillon, volontairement labyrinthique, excessivement érudit, difficile à suivre (à tel point Prague.jpgque l'auteur a dû insérer en fin d'ouvrage un tableau récapitulatif des chapitres, signant son propre aveu d'impuissance  devant une narration qui semble lui échapper constamment) et surtout pernicieux : à trop vouloir dénoncer l'antisémitisme de son héros, dont il a voulu faire le personnage le plus détestable de toute la littérature (objectif prétentieux s'il en est), Eco prend le risque d'être assimilé aux réflexions écoeurantes de Simonini, comme en témoigne la polémique dont son livre a fait l'objet, tant les lecteurs avaient du mal à faire la part des choses, devant ce roman qui se veut écrit second degré mais ne donne aucune clé d'interprétation explicite, laissant la réflexion ouverte. Construit comme un roman feuilleton inspiré de Dumas mais guère plus passionnant qu'une lecture du bottin, ce livre fastidieux ressemble davantage au numéro annuel du Point consacré aux francs-maçons qu'aux Mystères de Paris. Certes, Eco a du génie, mais à vouloir l'étaler à chaque page il ennuie et agace, à tel point qu'on en vient à se demander si les aventures rocambolesques de Simonini ne sont pas là en réalité uniquement pour servir d'écrin à l'érudition de l'auteur, qui nous accable de références historiques (si vous n'êtes pas au point sur l'unification de l'Italie au XIXe siècle, bon courage), de recettes de cuisine qui finissent par donner la nausée, de développements sans fin et de digressions ennuyeuses, même si la maîtrise stylistique est incontestable. On aurait aimé suivre Eco dans ce roman, mais décidément, il nous perd en route et, finalement, ne semble guère s'en préoccuper.       1,5 étoile

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche