Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 15:32

Vatanen est journaliste à Helsinki, où il mène une vie médiocre et sans intérêt aux côtés d'une femme acariâtre et agaçante. Un soir de juin, alors qu'il revient d'une virée à la campagne avec un ami photographe, leur voiture heurte un lièvre prostré sur la route. Bouleversé, Vatanen descend aussitôt de voiture pour retrouver l'animal blessé. Pris de pitié, il lui fabrique une petite attelle et s'enfonce avec lui dans la forêt, sourd aux appels de son ami resté en voiture. Peu à peu, l'homme et le lièvre s'apprivoisent mutuellement et apprennent à vivre ensemble, alors que Vatanen abandonne sans regret sa vie monotone pour partir à l'aventure à travers la Finlande, deux oreilles de lapin dépassant en permanence de sa poche. Du Sud au Nord, le voilà qui sillonne les routes et les sentiers de son pays, parcourant les forêts, les villages isolés, les lacs inconnus de tous. Au cours de ses pérégrinations, il n'est pas toujours très bien accueilli, et doit faire face à une foule de situations rocambolesques, qu'il affronte avec flegme et optimisme, ce qui n'est pas le cas de son petit protégé, dont le cœur est mis à rude épreuve : il y a tant de gens décidés à lui faire la peau...

 

Ce roman, devenu culte dans les pays nordiques depuis sa parution, dans les années 1970, est véritablement atypique : rien à vatanenvoir avec d'autres récits de retour à la nature comme Into the Wild ou Sukkwan Island. Ici, point de fin tragique, tout n'est que légèreté et humour cocasse. Même si certains chapitres font naître une tension palpable (telle la chasse à l'ours censée divertir les touristes américains, ou l'humiliation de Vatanen par de petits voyous riches et arrogants), l'ensemble reste fortement imprégné de douceur et d'optimisme, et la vie du héros semble se reconstruire autour des vraies valeurs : l'amitié, le partage, la quiétude, les plaisirs simples. Le style est épuré, simple, parfois légèrement décalé, et même si la traduction est par moments un peu étrange, l'écriture onirique contribue à la dimension magique de ce roman intemporel. Car c'est bien toute sa force : Vatanen incarne chacun d'entre nous, dans ce rêve fou qu'il a de quitter toute civilisation pour vivre au rythme des saisons et des travaux agricoles, avec son ami aux grandes oreilles qui semble l'avoir adopté au premier regard. Un chef-d'œuvre de finesse, de subtilité, porté par des personnages attachants et étayé par un dénouement magistral qui nous laisse le sourire aux lèvres. Vivifiant et dépaysant, plein d'humour et de tendresse, Le Lièvre de Vatanen a tout pour vous offrir un excellent moment de lecture, comme on en trouve de plus en plus rarement, et vous donner envie de vous plonger au plus vite dans les autres romans de Paasilinna ou, mieux encore, vous évader vers les contrées enchanteresses de Finlande et de Laponie.  4,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Aranae 21/01/2013 23:18

J'ai beaucoup aimé ce roman, il m'a beaucoup touché.

Elizabeth Bennet 22/01/2013 09:40



Ravie de savoir que je ne suis pas la seule ! D'ailleurs il faut que je lise les autres romans de cet auteur.



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche