Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 22:00

Ils sont onze. Tous aussi pathétiques qu'incompétents, naïfs ou aigris par la vie, paresseux ou déconsidérés. Leur autre point commun : ils travaillent tous, de près ou de loin, pour un quotidien international de langue anglaise, fondé à Rome par un riche homme d'affaires américain, Cyrus Ott. Semblant frappés d'une malchance congénitale, ces onze héros se croisent pratiquement tous les jours dans leur salle de rédaction, sans rien savoir les uns des autres, ou presque. Parmi eux, un correspondant à Paris lassé du journalisme et presque ruiné, un rédacteur de nécrologies lui-même frappé par une tragédie familiale dont les conséquences seront pour le moins surprenantes, une spécialiste d'économie formant un couple inattendu avec un hippie désinvolte, matois et se laissant entretenir sans scrupules, un apprenti pigiste au Caire débordé par un collègue et soi-disant ami aussi envahissant qu'exaspérant, sans-gêne et roublard, une lectrice assidue découvrant les actualités avec quinze ans de retard à force de vouloir lire intégralement chaque numéro du journal, un directeur de publication incapable, timide et dont le seul ami est un basset tristement nommé Schopenhauer... Autant de tranches de vie saisies sur le vif, qui nous dépeignent à la manière impressionniste, par petites touches, la vie d'un journal durant près d'un demi-siècle.

 

Quelle superbe trouvaille que ce titre en forme de néologisme, qui intrigue autant qu'il amuse ! Lui-même journaliste de formation, Tom Rachman brosse sans concession le portrait de ses collègues reporters, secrétaires de rédaction, pigistes ou correcteurs, leur misérable vie, imperfectionnistes.jpgleurs minables aspirations brisées et la médiocrité de leur existence remplie d'orgueil et de vanité, mais il le fait avec talent et humour, sans jamais les juger, en leur donnant au contraire la possibilité de s'exprimer librement, chacun dans le chapitre dont il est le héros, comme autant de nouvelles dont les personnages reviennent d'une page à l'autre, à l'instar d'une Comédie humaine en miniature, celle de ce modeste journal se rêvant l'égal du Times mais perpétuellement au bord du dépôt de bilan. Avec un art de la formule et un talent admirable dans la peinture de caractères, Tom Rachman nous entraîne dans un roman virevoltant et enivrant, énergique et saisissant, à tel point que le lecteur se retrouve frustré de ne voir qu'un seul chapitre consacré à chaque personnage, tant on aimerait connaître la suite de leurs aventures, même si les dernières pages, en forme d'épilogue, reviennent brièvement sur la destinée des onze personnages. En bref, une excellente satire des défauts humains, jamais méchante, mais au contraire pleine de tendresse pour ces "imperfectionnistes" qui sont un peu, finalement, chacun d'entre nous.   4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche