Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 22:09

Óscar Drai est un adolescent sans histoires, interne dans un pensionnat de Barcelone, au début des années 1980. Son passe-temps préféré : faire le mur et errer, de nuit, dans les rues désertes et la vieille ville. Un soir, intrigué par l'étrange musique qui filtre par les fenêtres d'une villa en apparence abandonnée et guidé par un chat assez à cheval sur les questions de territoire, il découvre une mystérieuse montre en or, brisée, et portant une dédicace adressée à un certain Germán. Au même moment, il sent que quelqu'un l'observe et s'enfuit, terrorisé. Ce n'est qu'arrivé à l'internat qu'il s'aperçoit que, dans sa terreur, il a gardé la montre dans la main. Le lendemain, pris de remords, il décide de la rendre à son propriétaire. Mais en arrivant devant la maison, c'est une jeune fille qu'il découvre : la belle Marina, mystérieuse, audacieuse et d'une vive intelligence. Les deux jeunes gens se lient très vite d'amitié et se lancent sur la piste d'une énigme qui tourmente Marina : tous les mois, une étrange femme voilée, vêtue de noir, se rend dans le vieux cimetière de Barcelone pour déposer une rose sur une tombe anonyme, sur laquelle figure simplement le dessin d'un papillon noir aux ailes déployées. En suivant la femme en noir, les deux adolescents découvrent un jardin d'hiver à l'abandon, dans lequel sont pendus des mannequins en bois désarticulés, qui se mettent lentement à descendre et à s'animer. Marina et Óscar ont sans le savoir réveillé les héros d'une ancienne tragédie, dont le dernier acte est sur le point de se jouer, entre une armée de créatures fantasmatiques, un savant de génie ayant basculé dans la folie et une amoureuse éplorée...

 

Après le succès de ses deux romans L'ombre du vent et Le jeu de l'ange, Zafón nous propose un texte écrit il y a une quinzaine d'années, contenant déjà en germe tout ce qui allait faire le sel des ouvrages suivants, une atmosphère entre roman gothique et conte fantastique, et une galerie de personnages tous plus mystérieux et inquiétants les uns que les autres. Dès les premières pages, l'auteur nous entraîne dans la magie de son univers, non seulement en marinafaisant revivre la Barcelone d'hier, mais en insérant également diverses histoires secondaires dans l'intrigue principale, avec le talent d'un véritable orfèvre. Inspiré de Mary Shelley, qui donne d'ailleurs son nom à l'un des personnages, et des ambiances lovecraftiennes, ce roman se dévore en quelques heures, tant le suspense y est haletant et l'intrigue entraînante. Même si certains lui reprocheront de ne pas tenir la comparaison avec les deux grandes œuvres de Zafón, les amoureux de roman noir devraient se régaler avec ce livre qui mêle habilement enquête policière et éléments fantastiques, tout en présentant une belle histoire d'amour-amitié entre les deux héros, attachants et complexes. Sans doute le meilleur moyen d'aborder l'œuvre de l'auteur espagnol pour ceux qui seraient effrayés par la longueur des deux autres romans, d'autant que le style y est déjà affirmé, à la fois précis et poétique, tantôt resserré, tantôt déployé sur la page comme l'aile du papillon noir qui intrigue tant les adolescents. Et même si le dénouement est un peu trop convenu et cadre mal avec le reste du roman, l'ensemble est parfaitement maîtrisé, agréable à lire et réellement passionnant, notamment grâce à une batterie de personnages secondaires tout à fait remarquable.   4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Itzamna 29/07/2012 07:44

J'avais beaucoup aimé l'ombre du vent et hésitais donc à lire un second livre de Zafon de peur d'être déçue... Je pense que je vais quand même noter ce titre dans ma liste. Merci pour le billet.

Elizabeth Bennet 10/08/2012 15:55



Personnellement, comme j'ai commencé par celui-ci, je ne peux qu'être encore plus impatiente de lire L'ombre du vent, dont je n'ai entendu que des critiques positives. Mais je comprends qu'on
puisse hésiter à lire Marina, surtout que certains lecteurs ont été déçus par ce roman, par rapport aux autres de Zafon.



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche