Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 14:39
L'ancien otage d'un régime de terreur imaginaire revit les heures les plus sombres de sa captivité. Durant sa détention au sein d'une mystérieuse "villa", il a partagé sa cellule avec un étrange prisonnier soumis aux pires séances de torture. De cet homme, il ne connaît que le matricule, 53, et les quelques souvenirs, fidèlement reproduits ou reconstruits a posteriori, que celui-ci lui livrait, comme pour échapper au silence, à la folie et à la mort. Dans la pénombre de cette minuscule prison, la connivence se fait compassion, sympathie, amitié parfois. Une conversation unilatérale qui constitue un témoignage déroutant, tout en jouant sur plusieurs niveaux d'identité et de temporalité.

Un roman glaçant, bouleversant, au style sublime, même si certaines pages se révèlent difficiles et déroutantes à la lecture. Ce livre ne vous laissera vraiment pas indifférent. Un cauchemar éveillé, écrit tout en finesse et en subtilité.




Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche