Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:30

23 décembre 1980. Sur les pentes du Mont Terrible, dans le Jura, un avion reliant Istanbul à Paris vient de s'écraser. À son bord, cent soixante-neuf passagers et membres d'équipages, morts sur le coup ou dans les minutes qui ont suivi le crash, lorsque la carlingue s'est embrasée. Malgré la catastrophe tragique, un miracle se produit : près des décombres, les pompiers découvrent un bébé de trois mois, indemne, visiblement éjecté de l'appareil au moment du crash. Seul problème : sur la liste des passagers, figurent deux bébés. Deux petites filles, toutes deux âgées de trois mois. Mais quelle est l'identité de la rescapée ? Lyse-Rose ou Émilie ? Deux familles s'affrontent dans cette bataille médiatique et judiciaire pour récupérer le bébé : la première, les Carville, une riche famille d'investisseurs vivant dans une banlieue chic ; la seconde, les Vitral, beaucoup plus modeste, originaire de Dieppe. L'enquête, qui paraissait simple au début, se complique de jour en jour. La miraculée, baptisée Libellule par les médias, ne porte aucun signe distinctif, rien qui permette de la relier à l'une ou l'autre des deux familles. Et à l'époque, les tests ADN n'existaient pas encore... Au terme de plusieurs mois d'instruction, la petite fille est confiée aux Vitral, mais les Carville refusent de s'avouer vaincus. Ils engagent Crédule Grand-Duc, un ancien mercenaire devenu détective privé, afin de découvrir une preuve irréfutable de l'identité du bébé. Au bout de dix-huit ans d'enquête minutieuse il finit par dénicher cette preuve... juste avant d'être assassiné.

 

Ce roman, à bien des titres, fait figure d'OVNI parmi les polars français contemporains. Loin de chercher à imiter les thrillers à l'américaine, il prend le parti du polar traditionnel, très éloigné davionsanselle.jpges délires psychologiques, ésotériques ou faussement gores des auteurs à la mode. Avec une histoire toute simple de recherche d'identité, Michel Bussi nous entraîne dans un roman au suspense constant, aux rebondissements maîtrisés et aux personnages hauts en couleur. Le premier chapitre est magistral, avec une description bouleversante du crash d'avion, qui donnera sans doute des sueurs froides à de nombreux lecteurs. Le style est agréable, pas excessivement travaillé mais relativement soigné tout de même, notamment dans les extraits du carnet du détective, où celui-ci prend régulièrement son potentiel lecteur à partie. Certes, à première vue, les personnages se répartissent de façon un peu caricaturale : d'un côté les riches, arrogants et prêts à tout pour récupérer l'enfant, de l'autre les pauvres, humbles mais attachés à leurs principes et à leurs valeurs. Toutefois, les choses ne sont pas aussi simples qu'elles ne le semblent, et plusieurs personnages se révèlent, au fil de l'intrigue, différents de ce qu'on pensait d'eux de prime abord. L'intrigue est saisissante, alors même qu'il n'y a presque aucune goutte de sang versé, le rythme haletant d'un bout à l'autre, avec des révélations qui s'enchaînent sans cesse. Un roman de haut vol, sans mauvais jeu de mots, mené tambour battant par un Michel Bussi qui fait désormais figure d'outsider dans le paysage du polar français. Et même si le dénouement peut paraître un peu téléphoné, les plus sensibles ne manqueront sans doute pas de verser une petite larme.   3,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche