Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 22:25

Jonathan Touvier est un ancien alpinisme reconverti dans le tourisme montagnard et âgé d'une cinquantaine d'années. Sa femme Françoise est à l'hôpital, atteinte d'une leucémie et en attente d'une greffe de moelle osseuse, tandis que sa fille se trouve en Turquie pour une formation au maquillage de cinéma. Mais ce jour-là, ce n'est pas aux côtés de son épouse qu'il se réveille, ni même chez lui : il se trouve au fond d'une grotte, le poignet enchaîné à la roche. Près de lui, se trouvent Pok, son chien-loup, ainsi que deux autres hommes. L'un, un jeune Arabe originaire du Nord, Farid, est attaché par la cheveille. L'autre, Michel, un boucher d'Albertville, est libre de ses mouvements, mais porte un masque en métal impossible à retirer et qui explosera s'il s'éloigne de plus de cinquante mètres de ses nouveaux compagnons d'infortune. Qui les a enfermés ici, sans leur laisser la moindre chance de s'en sortir ? Et pourquoi ? Qu'ont-ils en commun, eux qui ne se connaissent pas ? Et surtout, jusqu'où sont-ils prêts à aller pour survivre, seuls ou ensemble ?

 

Les films d'horreur et d'épouvante semblent particulièrement inspirer les auteurs de thriller en ce movertige.jpgment, et Franck Thilliez ne fait pas exception à la règle : avec une intrigue largement inspirée de la trame de Saw 1, dénouement compris, on ne peut pas dire qu'il brille par son originalité, même si ce choix de délaisser le thriller crypto-psychologique pour le gore est peut-être une façon d'attirer de nouveaux lecteurs, férus de ce genre de films, particulièrement prisés de nos jours. En tout cas, Thilliez pousse le glauque à l'extrême, selon son habitude, allant par exemple jusqu'à nous décrire avec force détails de magnifiques bottes en peau humaine, ou diverses tortures infligées à l'aide d'une petite cuiller en plastique fondue. Vous l'aurez compris, la subtilité n'est pas son fort. Toutefois, malgré ces reproches, il faut bien avouer que l'intrigue est assez prenante et que, même si le style est comme d'habitude d'une pauvreté exaspérante, le roman se laisse lire sans déplaisir. Pour une fois, les personnages sont assez crédibles et fouillés, sans doute parce qu'ils ne sont que trois, et les rebondissements plutôt cohérents, même si le dénouement est assez prévisible et malgré un twist galvaudé depuis le succès planétaire de Shutter Island. Le suspense reste à peu près constant, avec un bon jeu de rythme entre passé et présent, et l'atmosphère du huis clos est assez bien rendue, oppressante et glaciale à souhait : difficile de lâcher ce livre avant la fin, ce qui en fait un bon "page-turner", facilement adaptable en scénario. En somme, un thriller assez efficace, encore loin d'être parfait, mais qui montre que Thilliez est incontestablement sur la voie du progrès, ce dont on ne peut que se réjouir.   3 étoiles

 

Découvrez aussi : Fractures et L'anneau de Moebius, de Franck Thilliez

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Sibylline 10/11/2012 19:38

Hello Elizabeth ;-)
J'ai l'impression qu'il y a eu un bug sur ta 3ème ligne...
Bonne soirée

Elizabeth Bennet 11/11/2012 11:31



En effet, il manque une partie du résumé ! Merci de me l'avoir signalé, je vais corriger ça :)



Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche