Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 20:52

Lorsque Samantha a décidé d'organiser une fête surprise pour les quarante ans de son époux, Marty, elle ne s'attendait certainement pas à rencontrer autant de difficultés. Elle qui voulait simplement réunir quelques amis d'enfance de Marty se retrouve rapidement bien embêtée : de l'école primaire à l'université, Marty semble avoir disparu de toutes les archives. Si elle penche au départ pour une simple erreur administrative, Samantha est bien obligée de se rendre à l'évidence : Marty, qu'elle ne connaît que depuis quelques mois, lui a menti sur son parcours scolaire, et peut-être aussi sur bien d'autres choses encore. Elle demande conseil au meilleur ami de Marty, Tom, qui le connaît depuis des années, mais ce dernier lui conseille de ne pas s'en préoccuper, et Samantha se retrouve sans ressources. Celle-ci apprend peu après qu'elle est enceinte, et son bonheur est terni par l'attitude de plus en plus étrange de Marty, dont la nervosité semble augmenter à l'approche de son quarantième anniversaire. Très vite, Samantha va découvrir qu'elle n'aurait pas dû tenter de faire la lumière sur le passé sombre de son époux...

 

Avec son titre digne d'une émission de scripted reality et sa couverture un brin agressive, ce roman n'a au départ rien pour attirer le lecteur,fête fatale si ce n'est son intrigue, originale et intéressante, d'autant qu'elle se compose de deux trames distinctes qui finissent par se rejoindre, celle de Samantha plongée dans les préparatifs de la fête, et celle d'une équipe de policiers traquant un seriak-killer victime de "schizophrénie des anniversaires", puisqu'il assassine, chaque 5 décembre, une jeune femme aux cheveux châtains. Bien entendu, le lecteur, aiguillé par William Katz, comprend vite qu'il s'agit de Marty lui-même, et que Samantha n'est autre que sa prochaine victime, et ce supplément d'information donne à la suite du roman une saveur toute particulière, presque voyeuriste, puisqu'il s'agit de voir Samantha avancer tête baissée et sans se douter de rien vers ce piège prêt à se refermer sur elle. C'est également ce qui fait l'originalité du roman : le récit est en effet davantage concentré du côté de la victime potentielle que de celui des enquêteurs, ce qui contribue bien entendu à accroître la tension. Néanmoins, force est de constater, malgré ces éloges, que l'intrigue demeure minimaliste, se perdant dans d'inutiles fausses pistes qui ralentissent l'action, et qu'elle est loin d'être aussi palpitante qu'on pourrait l'espérer, notamment en raison d'une écriture vieillotte et datée : ce livre, écrit en 1984, a de toute évidence mal vieilli, tant dans le style que dans la mise en place des dialogues ou dans la construction du récit, et les lecteurs habitués à des thrillers dynamiques et haletants risquent d'être fort déçus, d'autant que le dénouement, quoique présentant une certaine forme d'ironie tragique amusante pour le lecteur, est vraiment prévisible compte tenu du déroulement de l'histoire, bien loin des cliffhangers ahurissants auxquels nous ont habitués les auteurs contemporains.  2,5 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by Elizabeth Bennet - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • Ars legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes !
  • : Entrez dans le monde des lettres ! Un blog entièrement dédié à la littérature, avec de nombreuses critiques, personnelles et argumentées.
  • Contact

Retrouvez moi sur :

Mon profil sur Babelio.com
et sur
 

Recherche